A Tout Chien... Bon maitre !
Bienvenue sur "A tout chien... Bon maitre !"

Seuls les membres connectés ayant posté un message ont accès a l'ensemble des posts. Si ce n'est pas votre cas, seuls quelques sujets sont visibles : ceux des rubriques Alimentation, santé, éducation, comportement, législation et réglementation et les annonces de saillies et de portées.

Vous souhaitez en voir davantage?
Il vous suffit de vous enregistrer pour devenir membre du forum.
L' inscription est libre, gratuite, et sa validation est immédiate.

A bientôt sur "A tout chien... Bon Maitre !"
Mots-clés

Galerie


Connexion

Récupérer mon mot de passe


Vivre la maladie de son chien...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vivre la maladie de son chien...

Message par Admin le Ven 11 Nov - 22:20

Bon, je viens sur un sujet pas ultra joyeux, mais qui me semble important... Gryff, Beauce, ou moi même y sommes (ou y avons été) confrontés. Cet été, le jour de mon anniversaire, on m'a appris que Dexter avait au maximum deux ans a vivre (si tout se passe bien dans le meilleur des mondes).

J'adore mes trois chiens, mais Dexter, c'est le chien du cœur... Peut être que c'est une race qui sert a rien, peut être que ce n'est pas performant en sports canins, mais au quotidien, c'est le chien le plus "facile" même si j'ai du tout lui apprendre. Il aime le monde entier, m'offre une confiance absolue (fallait le voir quand mini croco se pendait a sa gorge et qu'il me regardait tout piteux genre "mais fais quelque chose :") et me dire que tout ça va être foutue en l'air par une sélection par dessous la jambe me rend dingue.

Mais je me force... Je me force a maintenir les interdits, a continuer les sports canins avec lui... Je me force parce que c'est sa vie et qu'il l'aime, et que lui ne sait pas qu'il est condamné. D'ailleurs, depuis qu'il a changé de régime alimentaire, il n'a jamais eu autant la pêche. Mais ça reste difficile de le voir évoluer au jour le jour et de le savoir condamner.

Je t'aime le gros, continue a t'éclater

Et vous, comment gérez vous ce genre de chose ?

Admin
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2840
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par Faezia le Ven 11 Nov - 22:52

Je n'ai personnellement pas de témoignage personnel à apporter . Mais je trouve ton courage et ta motivation exemplaires Alyana.

Sachant que nos 4 pattes sont de véritables éponges et analysent parfaitement nos attitudes et nos non dits, ce que tu fais avec Dexter est juste formidable cheers

Ma malinoise Anina a souvent des sortes de plaies qu'elle lèche et qui se surinfectent: le véto m'a dit que si cela s'amplifiait, il faudrait faire une biopsie pour éliminer (ou non) une maladie du système immunitaire.
Alors moi, pour le moment, je mets la tête dans le sable : je n'ose même pas y penser... (me disant que c'est juste comportemental et non physiologique.....)

_________________
avatar
Faezia
Admin

Messages : 6017
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 58
Localisation : Doubs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par iroenna le Ven 11 Nov - 23:18

Je n'ai été confrontée à ça qu'une fois (je touche du bois !) pour Mesca, ça s'est bien terminé, mais la convalescence n'allait pas de soi : il me semble que la neutralité émotionnelle du maître (autant que faire se peut !) est une des clefs sinon pour la guérison, au moins pour diminuer la souffrance.
Si un animal social comme le chien souffre, il cherche dans ses "référents" non pas du réconfort (ça, c'est une émotion humaine) mais la confirmation de ses craintes : alors il faut faire comme si de rien n'était, psychologiquement je pense vraiment que ça aide. Je me souviens de la première fois où Mesca a refait quelques pas après son accident : je l'ai appelée, elle s'est levée et est venue jusqu'à moi, la queue battante ; sauf que j'avais des sanglots dans la voix quand je l'ai félicitée, et du coup elle a eu un moment de doute sur l'attitude à adopter.

_________________
avatar
iroenna
Modérateur général
Modérateur général

Messages : 2200
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par lilou et joey le Sam 12 Nov - 7:42

De tout coeur avec toi, Alyana ! I love you Je pense aussi que le mieux est de ne rien montrer de particulier, même si ce n'est pas facile, sinon le chien va s'apitoyer sur son sort et ça risque de le couler.
Il faut aussi se dire qu'un pronostic est toujours un "pari" et que ça peut être beaucoup moins ou beaucoup plus de temps à vivre pour ton chien, alors le mieux c'est de profiter de chaque instant sans le regarder comme "condamné" pour autant.
avatar
lilou et joey
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 4512
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 30
Localisation : Le Caire - Egypte

http://vegetalegypte.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par pachacha le Sam 12 Nov - 8:11

Comme je l'avais raconté un jour ailleurs, j'ai vécu ça avec Kâli, ma bouvier des Flandres. Fin 2008, elle semblait fatiguée, D'jouba venait d'arriver, Kâli boitillait un peu. Nous sommes allés plusieurs fois chez le véto. Il a fait des radios pour la dysplasie, rien. PAs de lésions des cartilages apparantes mais il nous a dit que sur un chien de cet âge (9 ans) de ce poids (37kg) il était fréquent que l'arthrose fasse souffrir. On a commencé un traitement pour ses articulations. Ca n'allait pas vraiment mieux. Je pistais tout. Je la palpais de partout, je vérifiais la couleur de ses selles, de ses urines, si elle avait des pertes vaginales, si elle avait de grosseurs sur les os. Rien.
Un jour, en promenade, elle s'est mise à faire le traineau. J'ai voulu vérifier ses glandes anales, une était indurée, je n'ai pas voulu y croire, je me suis dit qu'elle était juste bouchée. C'était quelques jours après Noel. Deux semaines plus tard, nous allons chez le véto, une otite, une broutille et ça. Le véto palpe ses glandes anales, se décompose et nous dit "je suis passé à côté de ça. C'est pas une glande bouchée, c'est une tumeur qui fait au moins la taille d'un oeuf". Et là, tout bascule, Kâli, MA chienne, ma 1ère chienne, celle que j'ai éduqué pendant mon adolescence, celle qui a toujours était là dans les moments difficiles, celle là quoi. Le véto nous dit: "on fait quoi", la réponse est venue d'elle même: opération.
Je rentre chez moi, effondrée.
Deux semaines après, l'heure de l'opération arrive. POur moi, il n'y avait pas d'autre alternative. Je le regrette, je le sais,, mais je sais aussi que si c'était à refaire demain, je referais la même.
L'opération était à 10h un vendredi. A 14h le téléphone sonne, c'est le véto: "l'opération est passée, tumeur plus grosse qu'attendue (5cmx10cm), mal placé, j'ai dû coupé des nerfs innervant l'adducteur postérieur droit et un innervant l'anus, sa température a du mal à remonter. Venez à 19H.
Mes parents partent à 19h la rechercher. Je reste pour D'jou.
Qaund ils arrivent, c'est la fin du monde bis. Mon père me dit "n'aie pas peur, elle saigne beaucoup" Il arrive vers moi, son pull maculé du sang de ma chienne, je pleure. Ce n'est que le début... En arrivant à la maison, sa température était à 33°C, elle a deux drains monstrueux qui sortent, elle est sous anti douleur mais elle souffre. Et à partir de là, toute nore nuit s'est organisée pendant 6 mois autour d'elle. Il fallait au début la maintenir pour qu'elle marche, on a pris un drap à passer sous son vetre pour que ce soit moins dur pour nous. Elle glissait sur le carrelage, on a équipé la maison, toute la maison, en tapis. Il y a eu des hauts, des bas, une chimio, un arrêt de chimio, toujours de la cortisone. Mais, en dehors des jours post opératoires, pas de réels signes de souffrance. Et puis un jeudi matin, je me suis levée, elle était comme 'hab, m'a fait la fête, c'était quelques jours avant mes partiels, j'étais à la maison pour la journée. Je suis partie me doucher, lorsque je suis revenue, elle était contre la porte d'entrée, le regard vide, beaucoup de difficulté à respirer. J'ai appelé ma mère: Kâli était en train de mourir... nous sommes allées chez le véto. Je l'ai prise dans mes bras, ai voulu sortir, le véto m'a dit "reste, il faut que tu saches, il faut que tu vois qu'elle ne va pas avoir mal, il faut qu'elle soit rassurée par ta présence pour partir sereinement". Sa respiration s'est arrêté, son coeur aussi, elle était toujours dans mes bras.

Sur ses tapis, en train de manger, après l'opération

Toute déplumée, l'acvant veille de sa mort

La douleur et la souffrance chez un animal est très dur à gérer, on a toujours peur d'aller trop loin, de ne pas savoir s'arrêter. Je pense qu'avec Kâli, nous npous sommes arrêtés à chaque fois au pied de l'acharnement (lorsqu'elle son drain continué à donner alors qu'il ne devait plus et que le véto a dit "je peux la réopéréer, mais je ne suis pas favorable", lorsque la chimio lui a fait beaucoup de mal et qu'on a arrêté, le jour où je me suis rendu compte qu'elle était partie, qu'il ne restait plus que son corps souffrant dans la maison). Certains diront que je suis allée trop loin, d'autres pas assez, mais tu es seul à connaître ton chien et à savoir si oui ou non, tu peux le faire.
Après ce qui ets dur à gérer, c'est toi en tant qu'humain, l'incompréhension des autres. Oui tu souffres, oui tu as perdu quelqu'un qui vivait chez toi depuis X temps, non ce n'est pas un humain, et alors!
J'ai stigmatisé ma douleur psychologique et ai eu besoin de la faire transparaître physiquement. Aujourd'hui, Kâli n'est plus, mais elle est tous les jours dans mon esprit et sur mon corps


Merci Aurélie d'avoir ouvert ce post, ça m'a pris trois clopes d'écrire ça, mais ça me fait du bien. Le 4 juin, cela a fait deux ans que Kâli est partie. Et la peine est toujours là... I love you
avatar
pachacha
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2784
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : 59/13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par pachacha le Sam 12 Nov - 8:49

Du coup, je vais avoir enfin l'honnêteté de le dire, c'est une des raisons pour lesquelles j'ai choisi de partager ma vie avec un aza (y'a deux races qui me mettent des étoiles dans les yeux: l'aza et le mâtin de Naples) parce que l'aza est une grande race, avec une santé de fer et une espérance de vie longue (l'arrière grand mère d'Edora a 15 ans et est encore bien )
avatar
pachacha
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2784
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : 59/13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par MarieC le Sam 12 Nov - 10:46

... que dire!!??? ... je vous admire pour votre amour inconditionnel...

L'idée même que ma chienne puisse être malade m'angoisse... peut-être parce qu'elle a eu de nombreux accidents et que je n'arrête pas de la soigner??

à 1 an elle a sauté depuis le balcon d'un premier étage et a des séquelles à une hanche... et, dans le désordre: elle a eu la tête coincée dans une porte d'entrée grâce à un "éducateur" Evil or Very Mad débile: 2 vertèbres atteintes. elle s'est empalée sur un tronc mort, par miracles la vessie n'a pas été touchée, 4 fois l'une ou l'autre de ses pattes recousue (brique de verre, tesson de bouteille, rocher...) ... attaquée et mordue par un autre chien elle a failli perdre un œil... je vous passe les détails des autres choses ... What a Face

tout ça pour dire que nos chiens, on les aime... beaucoup de gens ne peuvent pas comprendre pourquoi on met une telle énergie pour eux... c'est parce que ces mêmes personnes ne savent pas que sans nos loulous, on n'est pas "entier"... le regard même de ma chienne posé sur moi quand je vais mal est le médicament le plus efficace que je connaisse...

sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny

_________________
avatar
MarieC
Modérateur général
Modérateur général

Messages : 3428
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 60
Localisation : 1200 m ... en Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par Faezia le Sam 12 Nov - 12:48

Ton récit m'a bouleversée Pachacha Crying or Very sad

_________________
avatar
Faezia
Admin

Messages : 6017
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 58
Localisation : Doubs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par pachacha le Sam 12 Nov - 12:49

MarieC a écrit:
tout ça pour dire que nos chiens, on les aime... beaucoup de gens ne peuvent pas comprendre pourquoi on met une telle énergie pour eux... c'est parce que ces mêmes personnes ne savent pas que sans nos loulous, on n'est pas "entier"... le regard même de ma chienne posé sur moi quand je vais mal est le médicament le plus efficace que je connaisse...

sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny
C'est exactement ça I love you
avatar
pachacha
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2784
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : 59/13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par pachacha le Sam 12 Nov - 13:03

Faezia a écrit:Ton récit m'a bouleversée Pachacha Crying or Very sad
Désolée, car ce n'était pas le but. La mort de Kâli a aussi mis fin à mon adolescence (tardive ^^) et ouvrir les yeux sur quelque chose qui m'avait déjà touché, mais jamais dans mon foyer: la mort de quelqu'un dont je suis très proche. Et je pense qu'on a une âme soeur canine, parce que ce chien arrive dans un moment délicat, parce que sa jeunesse se passe de telle manière, parce que c'est un peu le destin... et que ce chien, pour moi, c'était Kâli.
avatar
pachacha
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2784
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : 59/13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par ben le Sam 12 Nov - 13:04

je vie la meme chose avec mon gros avec sa maladie .... ca fait 1 ans qu'on lui a décelé et il est toujours parmis nous ...
on m'avait donné 3 voir 6 mois et il est toujours la a se battre ...

Je continu a vivre comme avant sans ses entrainements (qui nous manque énormément )

il y a certain jour ou je le vois plus fatigué que d'autre ... je me dit qu'un jour je serai obligé de prendre la decision ...

Met je me vois pas vivre sans ce Chien pourtant j'ai eu des gros moments doutes avec lui !!

_________________
avatar
ben
Admin

Messages : 2609
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : 83

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par narcose le Sam 12 Nov - 13:28

MarieC a écrit:
tout ça pour dire que nos chiens, on les aime... beaucoup de gens ne peuvent pas comprendre pourquoi on met une telle énergie pour eux... c'est parce que ces mêmes personnes ne savent pas que sans nos loulous, on n'est pas "entier"... le regard même de ma chienne posé sur moi quand je vais mal est le médicament le plus efficace que je connaisse...


je dirais dans mon cas que la simple présence bienveillante de mon chien, ses pitreries (il a toujours l'expression du moment pour me faire rire quand j'ai pas le moral) et sa perpétuelle bonne humeur sont autant de rayons de soleil dans ma vie.

D'ailleurs (petite anecdote) quand l'année dernière mon mari est parti aux champignons avec le chien tout seul, la maison me semblait tellement vide.. c'est là que j'ai su qu'on ne pourrait plus vivre sans chien silent
avatar
narcose
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2049
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 33
Localisation : nice (sud est)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par narcose le Sam 12 Nov - 13:29

ben a écrit:
Met je me vois pas vivre sans ce Chien pourtant j'ai eu des gros moments doutes avec lui !!

c'est peut être ce qui fait qu'on s'attache à un chien plus qu'à un autre : les difficultés qu'on a traversées avec lui (de santé, de comportement, la vie en général) I love you
avatar
narcose
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2049
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 33
Localisation : nice (sud est)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par Kinette le Sam 12 Nov - 13:37

j'avais le sourir au début de ce post, maintenant je chiale comme une madeleine devant mon écran
Vos récits sont bouleversants et je n'ose imaginer ce que vous endurez (ou avez enduré). J'ai perdu 2 chiens de vieillesse pendant mon enfance et adolescence et j'ai eu beaucop de peine mais ce n'était pas MES chiens. Rien que de penser à ce qui pourrait arriver à ma Calinette me terrifie...
Courage !
avatar
Kinette
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2780
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 40
Localisation : dordogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par Invité le Sam 12 Nov - 15:35

J'ai vécu ça, avec beaucoup de chatons, mais surtout avec un de mes chatons, ce qui est encore plus difficile. Ca fera bientôt trois mois, et j'ai encore beaucoup de mal à l'accepter.
J'ai adopté deux chiennes plus ou moins vieilles, tout en sachant qu'elles ne passeraient pas dix ans avec moi. Smiley a une insuffisance cardiaque, pour l'instant ça va, mais je ne me sens pas encore capable de la laisser partir le moment venu... Du coup je fais l'autruche, je me dis que tout ira bien et qu'elle vivra encore 5 ans, je préfère ne pas y penser, ou en tout cas le moins possible...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par Smiley&Co le Dim 13 Nov - 15:14

l'année derniére au mois d'oaut le véto à dit si son foie ne va pas mieux il passera pas noel
les examens cette année nickel mais c'est une des raisons pour lequel je me suis mis à la recherche d'un autre chien car je savais que seule ça passerai pas ... ça passera peut être pas mieux mais on verra
avatar
Smiley&Co
Azawakh
Azawakh

Messages : 2500
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 33
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par gryffondor le Dim 13 Nov - 20:18

le chien tuteur c est exactement ce que j ai voulu faire avec bobby et gryff ...sauf que bobby devait avoir au moins une annee devant lui et il a eu 3 mois !!alors gryff a maintenant 4 mois et c est la panique totale ...prendre un autre chien pour qu il l eduque c etait essayer de transmettre le bon c etait peut etre aussi un moyen pour qu il lui ressemble un peu et de façon non avouee je me denande si je n ai pas essayee de me proteger pour quand il disparaitrait...mais rien n a fonctionné bobby a supporté gryff qui n a pas ete tendre !elle l a pris comme reference mais pas assez longtemps alors la elle est perdue ...avec nous elle est triste( et en colique importante traitement de cheval ,re veto demain) elle se couche la ou se mettait bobby meme dans le jardin exactement au meme endroi! et a l exterieur elle est apeuree ce qu elle n etait pas du tout, lachee en promenade elle attaque les chiens et charge les gens !!!ce qu elle ne faisait evidement pas !je ne la reconnais pas !!!c est toujours facile apres mais sur ce coup j aurais mieux fait de m abstenir et de rester avec mon gros tranquille jusqu a la fin... c est la vie et il faut assumer !!gryff n y est pour rien !mais j y reflechirai a deux fois si helas je suis de nouveau confrontee au probleme!la voir ainsi c est une double peine pour moi en fait je crois que c est moi que j ai voulu proteger en allant la chercher !!
pour ce qui est de la maladie pas d hesitation pour moi c est la qualite de vie qui prime, pas la duree... le seul cas ou je peux accepter d etre interventionniste (douloureux et invalidant) c est pour une chance de remission complete car je crois que les animaux ont une capacite d adaptation hors du commun mais pas pour quelques mois ...souffrir pour guerir peut etre mais pas souffrir pour durer !!!il y a aussi un petit bout de l infirmiere anesthesiste qui parle ...je respecte que l on puisse tout tenter mais ce n est pas ma philosophie !
avatar
gryffondor
Jagd terrier
Jagd terrier

Messages : 145
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 53
Localisation : pyrenees atlantiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par Faezia le Lun 14 Nov - 1:01

Merci pour ton témoignage gryffondor..
Tiens nous au courant de l'évolution de Gryff.. Elle vit très mal le départ de Bobby et de plus elle ressent ta peine : nos chiens sont de véritables éponges... Je pense sincèrement qu'il te faut de l'aide pour que ta petite mali aille mieux (et toi aussi).

Que t'a dit le véto (a part le traitement antidiarrhéique)?

_________________
avatar
Faezia
Admin

Messages : 6017
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 58
Localisation : Doubs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par pachacha le Lun 14 Nov - 6:39

Quand j'ai perdu Kâli, D'jou était un peu plus vieille que Gryff. Elle a compris ce qui se passait. Tu peux soutenir ton chiot en lui donnant du rescue, ça calmera ses angoisses sans accoutumance et surtout, occupe la beaucoup. Bon courage dans cette épreuve Smile
avatar
pachacha
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2784
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : 59/13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par MarieC le Lun 14 Nov - 12:46

pachacha a écrit:Quand j'ai perdu Kâli, D'jou était un peu plus vieille que Gryff. Elle a compris ce qui se passait. Tu peux soutenir ton chiot en lui donnant du rescue, ça calmera ses angoisses sans accoutumance et surtout, occupe la beaucoup. Bon courage dans cette épreuve Smile

j'allais écrire exactement la même chose ... du Rescue flower

et, toi qui est éducatrice canine ET infirmière... n'as-tu jamais pensé à faire la formation de T-Touch?? c'est extraordinaire et je pense que ça pourrait aider énormément le pt'it loup!! flower sans compter que l'approche du chien avec cette technique est complémentaire à l'éducation!!

http://www.lisaleicht.ch/_frames/frameset1_fr.htm... c'est avec Lisa Leicht que j'ai fait mon premier cours , mais elle forme aussi les personnes qui veulent devenir formateurs T-Touch... elle donne des cours en France également et c'est une personne extraordinaire!!

_________________
avatar
MarieC
Modérateur général
Modérateur général

Messages : 3428
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 60
Localisation : 1200 m ... en Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par Wury le Lun 14 Nov - 21:28

Ca y'est, je pleure

Vos témoignages sont très touchants ...

J'avoue avoir déjà pleuré de nombreuses fois en pensant au pire pour mon gros. Un soir, je le caresse et il met ma main sous sa gorge (chose qu'il ne fait jamais) et là, je sens une énorme boule de la taille d'une clémentine affraid Je ne savais pas en combien de temps exactement cette boule était apparue, elle ne se voyait pas à cause de sa touffe de poils. J'ai tout de suite penser au pire : une tumeur ===> opération, peut-être euthanasie direct vu la taille ... J'ai pleuré toute la nuit et toute la matinée avant de me rendre chez le véto. Là, il n'a rien dit, il a administré un tranquillisant à mon gros pour pouvoir mieux regarder sa boule parce qu'il se laissait pas faire. Il m'a fait attendre dans le couloir. Et rien que de voir mon chien s'endormir peu à peu, je chialais à mort. Ensuite, quand le véto m'a vu il m'a fait " ah, j'ai oublié de préciser, vu son âge, je ne pense pas que ce soit une tumeur ", t'aurais pas pu le dire avant???!!! Soit, c'était juste une inflammation, une piqure d'insecte ou une espèce d'échardes je ne sais pas. Une piqure d'anti inflammatoires et de cortisone et 3 jours après, plus rien. Il ne comprenait rien à ma joie, mais j'ai eu vraiment peur.

Quand il a commencé ses crises d'épilepsie, je ne savais pas ce que c'était et j'ai vraiment eu peur, j'ai appelé le véto en panique à 2h du matin en lui hurlant dessus Embarassed

Et je n'imagine toujours pas ma vie sans lui et sans sa bouille. Comme dis plus haut, c'est vraiment le meilleur médicament du monde, un remède à toutes les peines. J'ai du mal à vivre ma situation actuelle ... Je ne sais pas comment ça va évoluer mais j'ai actuellement une énorme boule au ventre et rien ne comblera jamais son absence.

Je vous souhaite beaucoup de courage avec vos loups. Plus facile à dire qu'à faire, mais il faut ne garder que les bons moments et penser à lui toujours de manière positive. Il restera toujours dans notre coeur, à jamais.

Ce qui est très dur à vivre aussi je trouve, c'est la réaction des autres. " Oh, c'est qu'un chien hein ! C'est pas grave, tu peux en racheter un autre ! " ... J'ai vécu ça quand j'ai perdu un de mes rats avec lequel j'étais très fusionnel ... Et franchement, ça fait mal de se sentir si incomprise et d'être pris pour une débile mentale ... Encore heureux que les passionnés des animaux le comprennent Smile
avatar
Wury
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 294
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 28
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par pachacha le Lun 14 Nov - 21:31

C'est pour ça que nous sommes là, nous, les gens qui comme toi ont une place dans leur coeur pour leurs bêtes, bien que ça ne soit que des bêtes... I love you
avatar
pachacha
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2784
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : 59/13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par gryffondor le Mar 15 Nov - 8:37

aimer les betes meme de façon peut etre demesuree ne veut pas dire ne pas aimer les gens ...par contre j ai souvent remarque que les gens qui n aiment pas du tout les animaux ne sont pas tres empathiques avec les gens !!!comme quoi !c est juste que nous ,notre coeur est assez grand pour les 2 et 4 pattes !!et ça ,ça ne fait de mal a personne ...a part a nous parfois !!!et puis tu vois c est meme pas une question d age parce que mon fils a 3 ans et lui aussi a la diarrhee depuis la mort de son chien et meme s il commence a aller mieux il parle de la lune tous les jours et de bobby qui est a cote et qui a bien chaud !!!les bois de promenade sont devenus les bois de bobby !!cette sensibilite la il l a, et meme si ça doit le faire souffir je suis contente qu il l ai !!car pour moi il s agit d une valeur de vie... en grandissant il en fera ce qu il voudra ou pourra !!!c est juste qu il a deja du respect pour les animaux et la vie en general et j espere qu il le gardera ...
pour le rescue merci je vais aller en chercher ce matin pour la posologie ?c est ecrit dessus ?
marie la methode dont tu me parles je ne la connais pas et je ne peux pas ouvrir le lien je vais aller regarder quand j aurais un peu plus de temps ...merci en tout cas, vous parler m aide ...et gryff n est plus malade ....on va y arriver il faut du temps ...
avatar
gryffondor
Jagd terrier
Jagd terrier

Messages : 145
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 53
Localisation : pyrenees atlantiques

Revenir en haut Aller en bas

Vivre la maladie de son chien

Message par NELLIA le Mar 15 Nov - 10:03

Hélas hélas, j'y ai été confrontée et malheureusement souvent.
Horphée : leucémie incurable nous avons continué à vivre à nous promener, plusieurs fois nous pensions le jour arrivé !! et puis sur la table du véto, elle remuait la queue : non ce n'était pas le jour, nous avons adapté l'alimentation, et adopté un petit chat qui lui a apporté 3 mois de plus : c'était son bébé. ET puis !
Sunday : je l'ai très mal vécu ! mais qu'est ce qu'elle a ????? son comportement avait complètement changé, toujours sur le qui vive, et même lorsqu'elle était en train de jouer d'un seul coup un bruit (les oies du voisin) et ma chienne partait la queue entre les jambes, tremblante, elle a même essayé de rentrer par la chatière.... Elle ne voulait plus sortir, se cachait derrière les chaises. Malgré de nombreuses consultations véto classique, acupuncture, traitement, kinésiologue, etc.... éducateur comportemental... je l'ai vu se dégrader, jusqu'au jour fatal où elle a pété les plombs. Je lui ai consacré une journée toute entière nous sommes parties elle et moi, j'ai même cru en fait que nous allions partir toutes les deux et laisser mari enfants... habiter ailleurs... et le lendemain je l'ai emmené chez le vétérinaire pour ........ Elle souffrait trop mentalement, le vétérinaire m'a dit que sa "folie" était devenue trop importante pour revenir en arrière...
Voilà cela a duré 3 ans, 3 ans de culpabilité, à me demander ce que je faisais qui n'allait pas, elle m'a quitté en 2008 la veille de mon anniversaire. Je la pleure encore et me demande encore : et si ... ! Surtout et si j'avais eu un autre véto...

COCA mon amour : tu es en train de glisser vers la mort, hépatite, insuffisance cardiaque... tu as 11 ans et à chacun de tes anniversaires je suis en colère, je ne veux pas que tu vieillises... Alors chaque jour passé avec toi est une fête, calin, jeux, promenade, et re-câlin. Le moral c'est important lorsqu'on est malade.... Alors COCA a la pêche. Nous nous préparons mais en nous fixant sur le présent.

Voilà je ne vais pas vous parler de tous... vous l'aurez compris, à chaque chien la façon de vivre son accompagnement de la maladie. Pour moi le plus difficile, c'est d'admettre que je n'ai rien pu faire pour SUNDAY, problème de comportement TOC, ce n'est pas pareil que les autres maladies. Et puis SUNDAY était un prolongement de moi même et c'est peut être là le problème DE LA DOULEUR de la culpabilité du non deuil.
Mes pensées vous accompagne occupez vous bien de vos loulous au jour le jour.
avatar
NELLIA
membre légendaire de la préhistoire
membre légendaire de la préhistoire

Messages : 5993
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 61
Localisation : CENTRE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par MarieC le Mar 15 Nov - 10:15

... de tous coeur avec toi Nellia!! I love you I love you I love you


gryffondor a écrit:
marie la methode dont tu me parles je ne la connais pas et je ne peux pas ouvrir le lien je vais aller regarder quand j aurais un peu plus de temps ...merci en tout cas, vous parler m aide ...et gryff n est plus malade ....on va y arriver il faut du temps ...

tu tapes Linda Tellington ou T-Touch ou Lisa Leicht sur google, tu as une foule d'infos... perso, j'ai été très contente de faire le cours... mais, malgré mon croco à la maison, j'ai trop peur des chiens (si,si... c'est vrai Embarassed certaines races me terrifient!)) ... pour faire la formation Shocked

_________________
avatar
MarieC
Modérateur général
Modérateur général

Messages : 3428
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 60
Localisation : 1200 m ... en Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la maladie de son chien...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum