A Tout Chien... Bon maitre !
Bienvenue sur "A tout chien... Bon maitre !"

Seuls les membres connectés ayant posté un message ont accès a l'ensemble des posts. Si ce n'est pas votre cas, seuls quelques sujets sont visibles : ceux des rubriques Alimentation, santé, éducation, comportement, législation et réglementation et les annonces de saillies et de portées.

Vous souhaitez en voir davantage?
Il vous suffit de vous enregistrer pour devenir membre du forum.
L' inscription est libre, gratuite, et sa validation est immédiate.

A bientôt sur "A tout chien... Bon Maitre !"
Mots-clés

Galerie


Connexion

Récupérer mon mot de passe


dysplasie et alimentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dysplasie et alimentation

Message par beauce07 le Lun 2 Juil - 20:12

bon désolé c'est un peu long. mais intéressant tout de même! Wink
c'est un copié/collé d'un autre forum...



Je copie/colle : il s'agit d'un article sur le facebook de Canémotion (hostéo canin), site internet: http://www.canemotion.fr/index.php?page=Canemotion

L’erreur du millénaire de la médecine vétérinaire ?
par Canémotion Grenoble, dimanche 1 juillet 2012, 11:00 ·
Les maladies de l’appareil locomoteur et du squelette du chien représentent depuis des dizaines d’années un important problème en médecine vétérinaire. Les statistiques des sociétés canines des pays occidentaux indiquent que 70 à 75 % de l’ensemble de la population canine sont concernés. Dans la quasi-totalité des races, plus de la moitié des chiens présentent des atteintes pathologiques, notamment au niveau de l’acétabulum et du fémur (dysplasie de la hanche).

Jusqu’à présent, l’étiologie incriminée dans la dysplasie de la hanche du chien était généralement une hérédité multifactorielle. Le concept, issu de l’élevage d’animaux domestiques et de boucherie, précise qu’en plus des facteurs héréditaires, les effets de l’environnement – notamment l’alimentation – jouent également un rôle dans l’expression d’un caractère.

Actuellement, 80 à 90 % de l’ensemble des chiens sont totalement ou partiellement nourris avec de la nourriture prête à l’emploi d’origine industrielle qui est ainsi devenu la référence en matière d’alimentation canine saine. Ces nouvelles méthodes d’alimentation n’ont toutefois pas non plus permis d’obtenir une amélioration significative de la morbidité de la dysplasie de la hanche. De plus, il existe plutôt de nombreuses affections d’origine alimentaire au niveau de divers systèmes organiques et ceci se traduit par un taux de morbidité totale très élevé.

Selon Marc Torel et Klaus Dieter Kammerer – un vétérinaire et un journaliste scientifique de formation médicale – les méthodes d’élevage et les aliments industriels actuels pour chiens ne permettent d’obtenir aucune amélioration des taux de morbidité de la dysplasie de la hanche parce que cette pathologie n’est pas héréditaire et que les aliments actuels pour chiens n’évitent pas la dysplasie de la hanche mais, bien au contraire, la favorisent. Selon ces auteurs, la seule cause de la dysplasie de la hanche du chien est une malnutrition.

En 1996, la revue vétérinaire renommée Tierärztliche Umschau« (TU) a publié l’exposé «Notes actuelles sur la dysplasie de la hanche chez le chien» de Marc Torel et Klaus Dieter Kammerer. Les auteurs y ont exposé et analysé l’ensemble du développement de la dysplasie de la hanche. Ils ont précisé que le caractère héréditaire de la dysplasie de la hanche n’avait jamais été formellement démontré et objectivement prouvé, ce qui explique pourquoi les programmes d’élevage des trente dernières années étaient restés inefficaces.

Selon Torel & Kammerer, l’ensemble des éléments indique plutôt que la dysplasie de la hanche a une étiologie alimentaire/ hormonale et une pathogénie due à une malnutrition et à une hyperproduction d’hormone somatotrope, de triiodothyronine (T3), de thyroxine (T4), de parathormone et de facteur de croissance de type insulinique IGF-I dans l’organisme du chien. Les auteurs ont ensuite tiré des conclusions sur l’alimentation et l’entretien du chien et ont indiqué comment prévenir les atteintes du squelette.

Les auteurs ont décrit de manière détaillée les particularités de la malnutrition et ses conséquences néfastes sur le squelette.

La publication a suscité un vif intérêt dans le milieu vétérinaire et de nombreuses réactions à l’échelle mondiale. Les auteurs et la rédaction de la revue TU ont reçu des lettres d’approbation tout à fait positives provenant des Etats Unis, de toute l’Europe et même d’Afrique du Sud.

Une année plus tard, le 20.09.2000, Klaus Dieter Kammerer a réédité sa nouvelle version intitulée "L’erreur du millénaire de la médecine vétérinaire" avec le sous-titre "La dysplasie de la hanche par malnutrition : Anomalie squelettique non héréditaire du chien".

Dans son nouvel ouvrage, K. D. Kammerer nous présente l’ensemble de l’évolution de l’alimentation canine depuis le dernier millénaire jusqu’en fin 1999 et nous expose les anomalies du squelette dues à cette alimentation.

Notamment, la nourriture pour chiens comporte la présence de soja imitant parfois jusqu’aux structures fibreuses de la viande. Le soja génétiquement modifié entraîne des dépôts lipidiques dans les organes et la teneur en phyto-estrogènes est responsable d’atteintes pathologiques du squelette.

De plus, l’important chauffage des matières premières (jusqu’ à 250°) et le séchage ultérieur par air chaud désagrègent les glucides mais dénaturent les protéines et les lipides et détruisent toutes les vitamines naturelles. Les nutriments secondaires et substances bioactives essentiels à la santé de l’organisme animal à long terme sont également détruits ou altérés. C’est pourquoi, on ajoute ensuite aux aliments un prémélange de sels minéraux et de vitamines qui est généralement trop fortement dosé. Chez le chien, ce mode de nutrition fait apparaître une suralimentation, une fibrose ostéo-dystrophique, une ostéochondrose (OCD), des dysfonctionnements hormonaux, des hypervitaminoses à vitamine A et D3 ainsi que leurs conséquences, à savoir des anomalies du squelette associées à une dysplasie de la hanche. Le surdosage en vitamine D3 dans la nourriture et les préparations vitaminées de sels minéraux peuvent à eux seuls entraîner la maladie de Legg-Calvé-Perthes qui se caractérise par une nécrose de la tête fémorale. Ceci peut donc faire apparaître une dysplasie de la hanche.

Source et références : Transanimal et Klaus Dieter Kammerer
avatar
beauce07
Azawakh
Azawakh

Messages : 2114
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 102
Localisation : Ardèche au fond des bois

http://vag-ners-memory.chiens-de-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par Kinette le Lun 2 Juil - 21:05

Merci Beauce,
Un e question vient cependant me titiller : si l'origine de la dysplasie est uniquement alimentaire, tous les chiens qui mangent une même "mauvaise" marque devraient être atteint ? Or ce n'est pas le cas, donc il y a bien plusieurs facteurs qui interviennent ?
avatar
Kinette
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2780
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 39
Localisation : dordogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par Faezia le Lun 2 Juil - 22:58

Interessant ton article , Beauce...
Ceci, je pense tout de même que la dysplasie a des origines multifactorielles...

_________________
avatar
Faezia
Admin

Messages : 6017
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 58
Localisation : Doubs

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par lilou et joey le Mar 3 Juil - 6:33

Kinette a écrit:Merci Beauce,
Un e question vient cependant me titiller : si l'origine de la dysplasie est uniquement alimentaire, tous les chiens qui mangent une même "mauvaise" marque devraient être atteint ? Or ce n'est pas le cas, donc il y a bien plusieurs facteurs qui interviennent ?

Pas forcément, tous les fumeurs ne meurent pas d'un cancer du poumon, parfois d'autres pathologies les emportent avant. Mais je pense aussi qu'il est un peu exagéré de dire que c'est uniquement l'alimentation. Cela dit, peut-être qu'à l'origine c'est l'alimentation qui a fait exploser le nombre de dysplasie et maintenant il y a l'hérédité qui entre en jeu. Enfin, je dis tout ça, mais ce ne sont que des suppositions Wink
avatar
lilou et joey
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 4512
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 29
Localisation : Le Caire - Egypte

http://vegetalegypte.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par beauce07 le Mar 3 Juil - 7:33

je n'ai fait que diffuser ce texte qui apporte une pierre supplémentaire à l'édifice monstrueux de la dysplasie!! lol!

par contre je me souviens, étant en plein dedans, que:
- dans les années 90 la dysplasie était HÉRÉDITAIRE à 100% (génétique) malgré le fait que des parents AA donnaient du chien aussi bien A que B que C que D...etc etc...(il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir)!
- dans les années 2000 elle n'était "plus que" multifactorielle...là ça arrange beaucoup d'éleveurs...
- et à présent elle serait alimentaire!


avatar
beauce07
Azawakh
Azawakh

Messages : 2114
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 102
Localisation : Ardèche au fond des bois

http://vag-ners-memory.chiens-de-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par narcose le Mar 3 Juil - 12:02

moi je dirais que l'alimentation peut en effet jouer un rôle dans la dysplasie :
- une alimentation qui est trop riche en glucides et fait donc faire du "gras"
- une alimentation qui fait "pousser" trop vite les chiots, donc qui peut engendrer des soucis de croissance (chien dont les os poussent plus vite que les muscles ou vice-versa)

Je ne dis pas que le BARF est la meilleure alimentation, mais que chez le chiot en croissance il convient d'être hyper vigilant sur la qualité de ce qu'on donne, particulièrement niveau composition (céréales en quantité ou viande) ?!

De plus, bien trop de chiots sont gras (limite obèses) et ça n'arrange rien sur les soucis articulaires.
avatar
narcose
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2049
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 33
Localisation : nice (sud est)

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par Kinette le Mar 3 Juil - 19:36

Ce point de vue est intéressant, c'est un sujet qui m'intéresse.

Si je compare ma Kinette et son frèrot :
- même portéee, donc même parents, même environnement pour le début de vie
- même nourriture jusqu'à 1 an (croquettes pédigree), ensuite différenciée (Eukanuba pour elle, toujours pedigree pour l'autre)
- chasse intensive pour lui dès 5 mois, sorties progressives et sous surveillance pour elle
- tous les deux poid normal et bien musclé, même si la musculature est différente
Après 5 ans de vie : Kinette est dysplasique, Cartouche apparement pas ... Alors quel est le détail qui a fait que ... ? Ya t-il mélange de facteurs "aggravant" à surveiller + un peu de pas de chance, comme pour le cancer dont parle Lilou ?
avatar
Kinette
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2780
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 39
Localisation : dordogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par Meadow le Mar 3 Juil - 20:41

En même temps même environnement.. pour ta calinette je ne sais pas, il me semble que tu avais parlé de traitement différent juste pour elle, la princesse..

Ca parait rien, mais avec les schip' les éleveurs que j'ai rencontré m'ont dit à plusieurs reprises que mal les porter quand ils étaient petits (la prise des pattes avant notamment) pouvait les déformer.. finalement tout à un lien.


_________________
"Quiconque sacrifie un peu de sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre."

Benjamin Franklin.
avatar
Meadow
Modérateur général
Modérateur général

Messages : 4076
Date d'inscription : 11/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par pachacha le Mer 4 Juil - 5:56

Chez l'humain, les femmes sont plus disposées à certaines malformations squelettiques, comme la scoliose par exemple, à cause des hormones.
Je ne connais pas le ratio mâle / femelle pour la dysplasie de la hanche, peut être en est-il de même.

Je pense que si la dysplasie était purement alimentaire, on la retrouverait à niveau égal entre les races de chiens, ce qui n'est pas le cas:
"Saint-Bernard (47%), Terre-Neuve (32%), Bullmastiff (30%), Bouvier Bernois (30%), Schnauzer géant (24%), Rottweiler (23%), Bobtail (23%), Mastiff (23%), Berger allemand (20%), Welsh Corgi (20%) Bouvier des Flandres (19.6%), Shar Pei (17.5%), Border Collie (15%), Montagne des Pyrénées (11%) et Doberman (8%).
- Setter (Anglais (26.5%), Gordon (24%), Golden Retriever (23%), English springer (20%), Epagneul Breton (20%), Setter Irlandais (15%), Labrador (14%), Rhodésian Ridgeback (12%), Braque (de Weimar (12%), Hongrois (10%), Allemand (7%)), cocker (8%), Pointer (9.7%) et Flat Coated retriever (7%).
- l’Akita Inu, Chow-chow, Samoyède et Shiba Inu surtout ( 20%), le Malamute d’Alaska un peu moins (10%), le Husky Sibérien et les Lévriers beaucoup moins (5% ou moins).
- Terrier Tibétain, Cavalier King Charles, Epagneul Tibétain, Dalmatien, Bouledogue Français, Caniche (16%), Lhassa Apso, Papillon Nain continental, Carlin et Chihuahua.
Toutefois le risque pour ces petites races reste faible.
- Staffordshire Terrier (30%) , Airedale (15%).
- Saint-Hubert (26%), Beagle (17%) et Petit Basset Griffon vendéen (8%). "
Source: http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=417

Je pense que c'est vraiment multi factorielle. Avec peut être une prédominance de l'alimentation, une importance de la génétique et une influence du poids (puisque les petites races et les lévriers sont moins touchés que les autres)
avatar
pachacha
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2784
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : 59/13

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par beauce07 le Mer 4 Juil - 6:59

pachacha, pour ma part je ne fais absolument plus confiance aux thèses vétérinaires dans quoi que ce soit. et je ne crois plus non plus aux pourcentages qu'ils affirment. je suis peut-être parano mais...quand ce sont ces mêmes vétos qui te vendent de la bouffe hors de prix soit disant pour le bien de ton chien alors qu'ils sont sponsorisés par les fabricants de ces croquettes et DOIVENT les vendre à tout prix sous peine de voir s'envoler leurs "subventions"...
surtout que chaque véto aura son fournisseur attitré qui ne sera pas forcément celui du véto voisin. pas les mêmes croquettes, pas les mêmes composants, mais toutes au même prix prohibitifs et toutes sensées soulager les mêmes pathologies...ben vois tu le parallèle est vite fait (enfin pour moi chacun faisant comme bon lui semble).

donc que ce soit au niveau de la dysplasie ou des cancers rencontrés sur des chiens bien trop jeunes..c'est sur que les vétos ne vont pas te dire que ça "risque" de venir des micotoxynes contenues à des taux nettement supérieur aux taux préconisés qui influent sur ces maladies...rares sont les vétos comme j'en ai connu, qui aiment soigner et guérir les animaux. nous sommes à l'ère des vétos commerciaux, mais peut-on les blâmer??? au coût de la vie actuellement ils seraient idiots de cracher sur l'argent facile (croquettes).

je tenais juste à le dire.
et encore une fois c'est juste mon point de vue.
avatar
beauce07
Azawakh
Azawakh

Messages : 2114
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 102
Localisation : Ardèche au fond des bois

http://vag-ners-memory.chiens-de-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par Meadow le Mer 4 Juil - 8:18

Intéressant tout de même ces chiffres.. Je n'imaginais pas que les chiens étaient touchés à ce point.

D’instinct je dirais que chaque pathologie est forcément multifactorielle, mais je suis noob.

beauce07 a écrit:nous sommes à l'ère des vétos commerciaux, mais peut-on les blâmer??? au coût de la vie actuellement ils seraient idiots de cracher sur l'argent facile (croquettes).

Bien sûr qu'ils sont à blamer. E-T-H-I-Q-U-E, peut être qu'il faudrait passer rappeler ce que ca veut dire à certain

_________________
"Quiconque sacrifie un peu de sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre."

Benjamin Franklin.
avatar
Meadow
Modérateur général
Modérateur général

Messages : 4076
Date d'inscription : 11/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par pachacha le Mer 4 Juil - 11:50

beauce07 a écrit:pachacha, pour ma part je ne fais absolument plus confiance aux thèses vétérinaires dans quoi que ce soit. et je ne crois plus non plus aux pourcentages qu'ils affirment. je suis peut-être parano mais...quand ce sont ces mêmes vétos qui te vendent de la bouffe hors de prix soit disant pour le bien de ton chien alors qu'ils sont sponsorisés par les fabricants de ces croquettes et DOIVENT les vendre à tout prix sous peine de voir s'envoler leurs "subventions"...
surtout que chaque véto aura son fournisseur attitré qui ne sera pas forcément celui du véto voisin. pas les mêmes croquettes, pas les mêmes composants, mais toutes au même prix prohibitifs et toutes sensées soulager les mêmes pathologies...ben vois tu le parallèle est vite fait (enfin pour moi chacun faisant comme bon lui semble).

donc que ce soit au niveau de la dysplasie ou des cancers rencontrés sur des chiens bien trop jeunes..c'est sur que les vétos ne vont pas te dire que ça "risque" de venir des micotoxynes contenues à des taux nettement supérieur aux taux préconisés qui influent sur ces maladies...rares sont les vétos comme j'en ai connu, qui aiment soigner et guérir les animaux. nous sommes à l'ère des vétos commerciaux, mais peut-on les blâmer??? au coût de la vie actuellement ils seraient idiots de cracher sur l'argent facile (croquettes).

je tenais juste à le dire.
et encore une fois c'est juste mon point de vue.
Néanmoins, c'est un fait certaines races sont plus touchées que d'autres alors que proportionnellement, elles mangent la même chose
avatar
pachacha
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2784
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : 59/13

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par Smiley&Co le Jeu 5 Juil - 21:27

très intéressant comme sujet

c'est quand même affreux de dire que seul l'alimentation est responsable de la dysplasie car les chiens qui mange le plus mal sont ceux des refuges ... je l'ai vu avec kenza quand je leur ai demandé avec quoi ils la nourissaient ils ont dit selon ce qu'on a le moins cher ce qu'on nous donne ....

je pensai que le sport avant la fin de la croissance et les chocs etaient les plus responsables ...
avatar
Smiley&Co
Azawakh
Azawakh

Messages : 2500
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 33
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: dysplasie et alimentation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum